Je voudrais que les femmes prennent le pouvoir.
retour
03.03.2020

Osho, The Sword and the Lotus, Ch, 5 Q 2

 

Les femmes n’ont pas été au pouvoir depuis des millénaires. L’homme a toujours été au pouvoir et son pouvoir n’a fait que créer des guerres et des destructions. L’humanité n’a pas évolué, elle a été au service de la mort.

 

J’aimerais que les femmes prennent le pouvoir. Au début, il y aura des difficultés parce que tant de choses sont réprimées chez une femme que cela va exploser. Elle peut aller à l’autre extrême. C’est comme un homme qui jeûne depuis dix jours et vous placez ensuite de la nourriture délicieuse devant lui. Il est obligé de manger plus que nécessaire. Il peut tomber malade. Ce que le jeûne n’a pas été capable de faire, la nourriture délicieuse peut le faire – il peut même mourir.
Il y a une période intérimaire que nous devrons accepter à cause des milliers d’années de pouvoir réprimé. Mais cela va s’atténuer; ça va prendre du temps mais ça va disparaître.
Lorsque la femme est certaine de son pouvoir, elle n’agira pas pour se venger, elle ne détestera pas les hommes. Ce n’est que pour un peu de temps, jusqu’à ce que tout le passé soit effacé de la conscience de la femme.
La femme est une meilleure dirigeante pour la simple raison qu’elle a un cœur plus aimant, plus humain – elle est plus gentille et plus compatissante.
Ensuite, peu importe qui règne. Celui qui a le mérite, homme ou femme, règne. Et la qualité fondamentale du dirigeant réside dans le fait qu’il doit être le serviteur du peuple, que son pouvoir de gouverner n’est pas le pouvoir de torturer.
Donc, à la fin, ce sera un phénomène mixte. Dans tous les domaines – dans les bureaux, à la maison, au gouvernement, dans les champs – partout, l’homme et la femme ne doivent pas être considérés comme une espèce distincte.
Mais nous devons nous repentir pour le passé et compenser les femmes pour ce passé. Le passé leur a tant fait de mal – qui va effacer toute cette histoire de leur conscience?
Au début, elles seront méfiantes. Elles peuvent agir avec toutes sortes de vengeances, mais cela va se régler bientôt. Vous ne pouvez pas vous venger sur d’autres pour compenser ceux qui vous ont torturé. Nous ne les avons pas torturées; elles ne peuvent pas être antagonistes envers nous.
Cela prendra un peu de temps à régler, peut-être quelques années. Laissez les hommes et les femmes se mélanger à chaque étape de la vie. De la maternelle à l’université, ils devraient être mélangés et il devrait être clair qu'ils ne sont que des parties complémentaires les unes des autres. Mais ils ne doivent pas devenir similaires, ils doivent conserver leur individualité. Ils doivent chercher et trouver ce qui fait d’elles des femmes, ce qui fait d’eux des hommes, et en quoi ils sont différents – pas par conditionnement, mais par compréhension.

Nous devons créer un monde où personne n'est supérieur et personne n’est inférieur, et ce sera un monde beaucoup plus naturel.
(…)
La femme peut contribuer énormément à rendre la société humaine plus délicate, plus belle.
Et si les femmes gouvernent la société partout dans le monde, je ne pense pas que nous ferons la guerre, car chaque fois qu’un homme part à la guerre, c’est la femme qui souffre.
Soit une mère souffre du décès de son fils, soit une femme passera toute sa vie à attendre son mari qui ne reviendra jamais.
L’homme se bat; la femme souffre. Et chaque fois qu’il y a l’invasion d’un pays par un autre, c’est étrange… les soldats qui envahissent violent les femmes comme si le but réel n’était pas de conquérir le pays mais de violer les femmes.
La femme est la perdante. Soit le père meurt, soit le mari ou le fils… mais c’est toujours la femme qui souffre, puis elle est violée, violée brutalement. Ces soldats ne peuvent pas faire l’amour, ils ne peuvent que violer.
Donc, mon idée est que la femme garde son caractère unique. Nous ne voulons pas d’hommes de seconde main; c’est insultant.
L’homme doit également rester unique. Les hommes et les femmes devraient se fondre et se fondre l’un dans l’autre, non pas comme des êtres contradictoires mais comme des êtres complémentaires. Cela changera toutes les qualités qu’ils avaient séparément. La femme deviendra plus forte, l’homme deviendra plus sensible, et ainsi, ils fonctionneront ensemble comme une seule unité.
D’accord?

retour